The Artist is Sensitive
Performance
Columbia College, Chicago, Illinois - USA

2013
Artist is Sensitive Performance JARIKU U
    THE ARTIST IS SENSITIVE est une performance qui avait pour but de montrer que dans le milieu artistique certains artistes perçoivent l'univers
avec une sensibilité toute spécifique, voir interdimensionnelle.

Je postule du fait que l'utilisation fréquente du sens de l'imagination que fait l'artiste lui permet, dans certaines grâces et par un mécanisme neurologique, de percevoir et prévisualiser plus d'informations qu'une personne n'utilisant pas ses dons créatifs régulièrement.
Une forme de synesthésie intuitive développé par l'effort de visualisation mentale nécessaire au métier d'artiste.
Pour simplifier, celui qui imagine régulièrement avec le but de créer dans la réalité des oeuvres entraîne son cerveau à percevoir des images,
des couleurs et des formes et donc augmenterait potentiellement l'intensité de son intelligence perceptive.


Lors de mon semestre en Interdisciplinary Arts au Columbia College de Chicago, j‘ai développé au sein de la classe Performance Strategy un test
tout à fait spécifique visant à éclaircir la sensibilité et les perceptions des artistes. Cette performance est née de questions que je me posais
qui était simultanément des questions artistiques et spirituelles.



Après avoir cottoyé des centaines d‘artistes de cultures, de régions et de pratiques différentes, de nombreuses questions me sont venues:

-Comment les artistes arrivent à faire apparaître aux yeux de tous des choses qui n‘étaient supposément pas là avant?

-Pourquoi l‘art et le spirituel sont si étroitement liés dans la majorité des cultures?

-La capacité à percevoir des choses des mondes spirituelles est-elle en lien avec les connexions neuronales de chacun, la glande pinéale,
le cerveau ou avec Dieu, son âme , sa sensibilité, sa pureté, 
son coeur?

-Comment se fait-il qu‘il y ait une part de la population qui soit considérée par les sciences modernes comme "hypersensible"?
(Haut potentiel, Haut quotient émotionnel, Autiste Asperger, Hyperkinétique, Hypersensitif, Hyperactif...)

-La médecine moderne est-elle honnête à ces sujets? S‘agit-il là de pathologie ou au contraire de dons? D'une logique biblique?
D'une évolution de l'homme? De réalités ancestrales?

-Pourquoi les inuits appelaient chamans et les hébreux prophètes des êtres que nos „ethnopsychiatres“ diagnostiquent "épileptiques" ou "schizophrènes"?

-Comment se fait-il que l‘artiste arrive à matérialiser des images, des sons et des émotions qui font vibrer des centaines ou milliers de personnes
sans qu‘il les connaisse individuellement au préalable? L'universalité de l'expérience artistique humaine est-elle en lien avec un créateur commun
à tous? 


-Comment se fait-il qu‘on attache à de nombreuses oeuvres un pouvoir magique, miraculeux ou transcendantal?
(Grotte gravée ou peinte au pouvoir "négociateur" et/ou fertilisateur, Icône qui guérit, Guérison en regardant le serpent d'airain cloué,
Vierge qui pleure du sang, Dolmens aux forces cosmo-telluriques, Ectase physique devant des oeuvres Florentine,
malédiction des profanateurs du trésor de Touthankamaon, la liste est infinie...)


-Pourquoi les pouvoirs politiques font fréquemment passer les artistes pour des "fous idéalistes" ou des "marginaux" depuis des siècles?
Lorsqu'il semble évident qu'on a besoin de plus d'art et de moins de guerre...

-Pourquoi en Occident appellons-nous "malade mentale" toute personne disant avoir eu des perceptions du monde spirituel (Dieu, anges, démons..)?

-La Médecine moderne psychiatrique et psychologique est-elle au service du matérialisme ou de forces anti-déiste?

-Comment se fait-il que l‘inspiration et l‘autonomie au travail soit inégale suivant les corps de métiers?

Sans le chercher spécifiquement mes recherches faisaient un écho avancé aux questionnement de de Joseph Beuys, notamment en clarifiant
la question phénoménologique essentiel qu'il partageait volontier:

D‘où vient l‘inspiration ?


Pour cette performance je crée donc un test pour évaluer les capacités perceptives des artistes et professeurs d‘arts.

Je ne préviens pas les invités de ce qui se passe dans la pièce lorsque je lance les invitations.
Chacun est invité à essayer de percevoir des images, des mots, des couleurs qui se cachent dans des enveloppes cachetées.
Le résultat était stupéfiant, non pas en terme de quantification des résultats, mais notamment avec la façon donc chaque personne
essayait de rendre son esprit disponible à lire l‘invisible.
 
Dans un cas précis une demoiselle artiste devina les formes, les couleurs et les paysages exactes des images contenues dans les enveloppes
alors qu‘elle n‘avait jamais fait cette expérience. Qui plus est, a priori, cette demoiselle ne s'intéressait pas aux capacités spirituelles inhérentes
à l'espèce humaine.


Suite à cette expérience les murs des aprioris intellectuels tombèrent devant moi une fois pour toute.
Je suis aujourd‘hui certain que certains artistes perçoivent en réalité ce que les animistes et les religions nomme le monde de l'esprit.
Plus simplement, il s‘agit pour moi d'établir clairement qu'il existe une différence entre l'imaginaire pur qui est issu de l'artiste
et la capacité de perceptions de certaines réalités spirituelles objectives et communes à tous les êtres humains. 


Au fur et à mesure des années, je prendrais conscience qu'il existe des dons d'origines divines comme la télépathie de certains saints
et des dons d'origines démoniaques comme ceux utilisés par certains médiums ou initiés à la sorcellerie.
Je consacre une recherche sur le sujet des dons charismatiques offerts par Dieu pour l'établissement de l'Eglise qui sera publié en 2021-2022.