Déontologie
       - Prêtre de Rue

    J'oeuvre à créer une déontologie claire d'artiste-missionaire

en tant que disciple du Christ. Le Prêtre de Rue est cette forme spéciale que je ressuscite à partir de l'union entre la vocation d'artiste, celle d'activiste et celle d'élu de Dieu. 

A savoir que le prêtre le plus célèbre de l'Histoire de l'Humanité était bien un prêtre de Rue au contact des pécheurs, des prostitués, des pauvres et même des collecteurs d'impôts. Il a eu le courage de questionner la véracité de la foi des prêtres officiels du temple,

vous l'avez deviné: je parle de Jésus-Christ #THEMASTER !

Il est crucial pour impacter clairement nos sociétés matérialistes

de penser une nouvelle déontologie de l'Art! 

Le sens d'une déontologie unissant Art et Foi!

 

    Mon ouvrage est là pour dessiner des nouvelles possibilités

pour les artistes, les artisans, les chercheurs de la vraie lumière,

ceux qui s'intéressent au beau et à l'harmonie. Il s'agit de proposer

de nouvelles structures morales, intellectuelles et spirituelles

pour la vocation d'Artiste, celle de Missionnaire et celle d'Activiste.

Déontologie.jpg

J'aime à percevoir l'esthétique dans ce qu'elle a de plus élevé, voir le beau qui résonne jusque dans la structure des fibres humaines,

contempler l'Harmonie qui s'articule avec toute la perfection céleste comme une force magnétique, je suis émerveillé quand l'art touche

non pas simplement notre chair ou notre intellect, mais bien traverse tout cela jusqu'à notre âme! 

Je propose donc un manifeste qui structure le chemin qui peut nous amener à créer ces bonnes oeuvres! Un nouveau pas artistique en avant!

Mes propositions sont nouvelles dans la forme et ancestrales dans la fond car elles reposent sur la tradition divine offerte grâce aux prophètes de Dieu

à travers la Sainte Bible. Les artistes rebondissent vers Dieu après une période où l'artiste se devait d'être "en rupture", où la morale et le domaine spirituel ont été galvaudé par le consumérisme, où nous avons failli oublier comment prendre soin les uns des autres. 

 

Si dans le domaine de la Gospel music et du Rap Chrétien nous observons un développement extraordinaire sur les réseaux internets,

le domaine des Arts Visuels de par la nature physique et le prix de fabrication des oeuvres est bien plus "controlé" par une intelligentsia institutionnelle

ou financière, ce qui nous demande de nous réinventer pour avoir le droit de vivre notre Art. En réalité le "Financial-Art" des capitalistes

et des spéculateurs n'a pas le pouvoir ou la vocation d'écrire l'Histoire. Nous les peintres, dessinateurs, sculpteurs, graffeurs, graphistes, vidéastes, photographes qui sommes inspirés par Dieu, notre seigneur Jésus-Christ, nous avons un bel avenir devant nous. 

Je n'aborde pas dans cet article sur la déontologie de l'artiste, le sujet du droit à la représentation qui est important dans son lien avec la sainte doctrine:

Quelle est la différence entre une oeuvre d'art, une peinture, une sculpture et une idole? Un chrétien a t'il le droit de créer des images à la lecture

de la bible? Qu'interdit réellement le décalogue? Je consacrerai un article spécial dans les années à venir à ce sujet et j'exposerai toutes les fois 

où Dieu a autorisé la sculpture et les images dans certaines conditions pour son plan divin: Anges de l'Arche d'Alliance, les 12 Boeufs de bronze, 

le Serpent d'airain etc. Il existe de fausses interprétations du décalogue dans de nombreuses églises, chez certains catholiques qui représentent Dieu

lui-même en dehors de son incarnation en Jésus-Christ, ou chez certains évangéliques ou protestants qui proscrivent les sculptures ou images mais créent

des idoles télévisuelles en utilisant les procédés d'images numériques vidéos ou photos. Le sujet de la représentation dans le judaïsme et le christianisme

est un sujet extrêmement puissant qui a déclenché des luttes, excité l'idolâtrerie, servit le miracle divin ou participer à des conversions merveilleuses.

C'est un sujet d'Histoire et d'Histoire de l'Art qui peut faire l'oeuvre d'une thèse, je m'abstiens donc ici de traiter le sujet en quelques lignes. 

L'indépendance esthétique complète ou partielle de l'artiste entend d'avoir du temps et un revenu ou une rentrée d'argent qui permet la réalisation continue d'oeuvres physiques et spirituelles! Cependant la logique d'Atelier d'Artiste qui permet de disposer de pratiques techniques qui rendent autonome, d'un lieu pour oeuvrer, voir pour recevoir du publique et des collectionneurs a été vivement attaqué en France par les différents ministères

de la Culture depuis Jack Lang. Les Fonds régionaux d'Art Contemporain ont été mandatés pour rejeter certains styles et en valoriser d'autres;

l'hermétisme des exposants et du marché de l'art contemporain ont trafiqués les connexions entres les artistes et le monde.

Comme le marché de l'art français a raté l'achat de nombreux peintres impressionnistes car ils étaient trop proches du peuple, ce même marché

à mis des décennies avant de respecter le Street-Art qui aujourd'hui rayonne et s'impose historiquement. Le retour de la peinture, de la céramique

et le florissement continuelle de la performance qui attirent les collectionneurs sont des preuves que si les galeries dessinent le marché,

ce sont bien les artistes inspirés qui modèlent l'Histoire de l'Art. 

Notre génération est appelée à briser les barrières, rétablir vérité et les liens sincères entre toutes les "castes" de notre société.

Ont été valorisé des artistes "déplaçables", "en rupture", "conceptuels" qui loin de l'art classique ou moderne, excluaient souvent les notions de services

et de révélations spirituelles à travers leurs oeuvres. La provocation, le kitsch bourgeois, le "porno-art", le "citationisme", l'incompréhensible,

la publicité et autres vulgarités formelles ont voulu polluer la vocation même de l'art: être disponible à l'élévation de l'âme de l'Homme vers le Divin. 

 

La division entre artisanat et art a été creusé avec des conséquences graves pour l'artiste comme pour l'artisan. L'aspect technique n'a pas été reléguer

à un autre plan, mais chassé comme un animal sauvage à dévorer sur la table de la "modernité". L'erreur est d'autant plus probante que ce même milieux qui a chassé les artisans d'arts s'auto-glorifie aujourd'hui de partenariat avec les artisans. Une évidence claire s'impose à travers les âges, l'artiste libre arrive à transformer la matière de façon autonome autant que possible pour créer une oeuvre qui touche les coeurs les âmes. Nous devons éviter

d'être dans l'obligation d'appliquer la sous-traitance au domaine de l'Art si nous souhaitons la garder la pratique artistique comme territoire de liberté! 

La notion de salvation des âmes et de l'immortalité de l'Homme a été complètement rejeté par "l'intelligentsia culturelle" si tant est que certains artistes osaient encore s'y vouer. Si l'artiste chrétien avait une place plutôt agréable pendant des siècles en France, depuis quelque temps cela devient bien particulier pour nous, un vrai chemin de croix. Il existe de la part du monde culturel, un rejet délétère des chrétiens, qui est savamment déguisé derrière toutes sortes de concepts pseudo-intellectuels; parfois même ils arrivent à rejeter les artistes chrétiens en prétextant leur décision du fait de leur ouverture d'esprit... C'est dire l'hypocrisie de ces groupuscules et leur violente christianophobie.

L'historienne de l'art Catherine Grenier qui gère la Fondation Giacometti qui a écrit - l'Art Contemporain est-il chrétien? - nous dit ceci:

- Le déplacement du christianisme hors de la sphère des déterminations sociales et politiques se traduit dans les jeunes générations de créateurs

par un abandon de la résistance idéologique que tout le XXe siècle avait opposée à la religion et par une ouverture nouvelle

à ce territoire encore prohibé par les milieux intellectuels.

L'art Chrétien est devenu aussi bien un grand territoire de liberté et d'innovation, qu'une zone interdite par les laïcs et les "anti-christs" qui travaillent

dans une partie des institutions culturelles. Il existe donc bien des artistes qui rouvrent le champ du judéo-christianisme et d'un art à vocation messianique

ceux-ci sont volontairement ignorés par le "petit monde culturel". Ce même réseaux qui a contrario expose le camp des artistes articulant des symboliques sataniques comme Marina Abramovich, des blasphèmes comme la photo "Piss Christ" d'André Serrano ou l'exposition "Présumés innocents" au CAPC

de Bordeaux qui présentait des enfants à cornes sur le catalogues et des images à caractères pédo-pornographiques.

Nous constatons que ces horreurs qu'on souhaite nous faire passer pour des oeuvres d'arts sont prisés par une sorte "d'élite" dégénéré...

Heureusement, le temps et certaines mentalités évoluent favorablement vers une recherche réelle des beautés spirituelles auxquelles l'Homme peut accéder.

Une grande confusion s'est installé dans l'intellect des "cultureux" qui confondent être libre du mal et de l'animalité et être libre de faire tout

ce qui leur passe par l'esprit... La Liberté d'expression devient prétexte au pire, au lieu d'être catalyseur du meilleur.

Les réflexions morales sont taxées de conservatisme, d'acte réactionnaire ou d'intégrisme quand elles ne sont pas censurées.

Est-ce que je dis entre les lignes que l'Homme et le français en particulier doivent retrouver le Bon goût et le sens du Beau divin? Oui, c'est tout à fait ça.

Et je vais même plus loin, si l'Homme ouvrait les yeux en vérité, il verrait les signes du temps. Par exemple, nous vivons une période où nous pouvons

voir parallèlement dans Paris des manifestations comme la foire internationale d'art contemporain qui installait un god géant place vendôme en 2014,

quand de l'autre en 2019 nous voyons la cathédrale Notre Dame de Paris prendre feu et le plus efficace service des pompiers de France

ne pas arriver à l'heure pour sauver cette église placée au centre du Pays... Et si vous avez le courage de dire quelque chose à ce sujet on vous accuse d'être "d'extrême droite", de "complotisme" ou de trouver du sens là où il n'y en aurait pas, selon les aveugles...

Les axes principaux de la déontologie du métier d'artiste-auteur, que j'insuffle par la Grâce de Dieu, permettent la perception et la construction

d'une structuration morale, éthique et spirituelle plus saine que celle imposée par le capitalisme, le communisme, l'athéïsme-faciste et/ou

le trans-humanisme. Il ne s'agit pas de structurer un mouvement politique mais d'offrir à l'esprit une nourriture saine pour être édifier librement

dans l'innovation formelle, l'amour du prochain et la création artistique.

C'est donc un outil qui balaye les mauvaises ingénieries culturelles pour nous redonner la liberté d'être artisan de beauté et d'harmonie, thème hautement prohibé sous la vieille ère "contemporaine". Il s'agit de la mise en place d'un havre de paix où la Morale et la Bienveillance ne sont pas combattus

mais valorisés. Participer à l'édifice des Révélations chrétiennes, préparer la période du Millénium à venir, ces mille ans de paix prophétisées

dans les écritures pour le peuple qui se tiendra hors de l'influence du diable, sous la coupe de Christ.

OBJECTIF DÉONTOLOGIQUE

Sur le plan Artistique: Il s'agit de pouvoir agir dans la liberté et la créativité offerte par des mouvements comme les arts classiques, le Street-Art,

l'art moderne, les médias numériques, la performance tout en ressuscitant la tradition de l'Atelier. L'atelier est un lieu de vie, de création, de réflexion,

de partage, d'expérimentation, de transmission des techniques et aussi un lieu pour recevoir le public et exposé ses propres oeuvres. 

La culture des ateliers a permis la transmission de techniques comme la céramique, le bois, le métal, la verrerie ou la plumasserie pendant des siècles.

Elle peut aujourd'hui évoluer pour accueillir de nouvelles techniques, proposer des hybridations mais surtout être un vrai lieu de vie accessible au quidam.

Il m'apparaît évident que nous devons recréer des beaux ateliers comme les générations précédentes, qui disposait de trois lieux en un.

A l'entrée on trouve le lieu propre pour l'exposition où l'on pouvait parler ou commercialiser ses oeuvres, ensuite se trouve l'Atelier public qui est un lieu

de travail et d'apprentissage où l'on donne des cours et enseigne sa technique au plus grand nombre;

enfin l'Atelier privé qui permet la création d'oeuvres et l'expérimentation dans un lieu secret et intime jusqu'à l'exposition des oeuvres.

Ces formes d'ateliers individuels étaient possibles car le contexte économique et foncier était plus facile, à nous donc de savoir innover,

s'unir pour de tel projet, inciter les pouvoirs publics, des particuliers aux grands coeurs ou des mécènes à nous aider à prospérer de nouveau

avec ces formes d'ateliers vraiment agréables. Pour ceux qui le peuvent la technique du squat artistique à parfois porter ses fruits.

Sur le plan des idées, il s'agit aussi de sortir de la ridicule opposition Art classique-Art numérique ou Art figuratif-Art conceptuel, pour offrir

aux générations à venir une possibilité de déployer pleinement leur potentiel sans les obliger à rentrer dans des cases. La réalité est telle qu'aujourd'hui

nous pouvons trouver dans un Atelier un artiste qui est chanteur gospel, céramiste, graffeur, vidéaste et peintre à l'huile. Nous sommes donc amenés

à voir apparaître des nouvelles formes d'ateliers pluridisciplinaires qui inspirent, créent, enseignent, commerce et stimulent la vie culturelle.

Il ne s'agit pas de se passer des galeries et lieux d'arts qui sont spécialisés dans le commerce d'arts et les expositions, mais de penser pour chaque artiste le droit d'avoir un lieu qui soit aussi bien un lieu de Création et d'apprentissage qu'un lieu qui lui permettent d'être en contact direct avec un public

et de potentiels acheteurs. La vie d'artiste peut amener les créateurs à devoir être souvent en déplacement, disposer d'un lieu stable,

fixe et qui permet un fonctionnement professionnel saint, et autonome si besoin, c'est important pour une qualité de vie agréable.

Sur le plan Spirituel: Il s'agit de savoir que tous les vrais dons viennent de Dieu et donc qu'il est logique de le glorifier avec notre art.

Sans créer de limites inutiles, de thème répétitif ou autres pièges créatifs il s'agit simplement de consacrer une partie ou le tout de son ouvrage

à la gloire de Dieu, l'Amour du prochain ou à l'évangélisation. 

 

Pour ceux qui le souhaitent valoriser la parole de Christ et apporter la lumière dans notre monde athée, idolâtre, ésotérisant, matérialiste et néo-payen. Nous valorisons l'utilisation d'armes spirituelles en évacuant toutes idées de combat charnel entre les religions ou idéologies.

Ce sont des valeurs comme la Charité, la Justice, la Vérité, le Zèle, la Foi, l'assurance du Salut qui font de nous des Guerriers de l'Art. 

La bataille que nous remportons est celle du présent, car nous avouons avec humilité que la Vérité n'est pas relative, elle est une est indivisible.

Sur le plan Socio-Politique: Il s'agit d'être actif dans son quotidien de plusieurs façons:

Une prise de conscience de la force politique que nous avons en tant qu'individu, la construction de nouveaux systèmes directs et simples.

La désobéissance civile pacifiste face à l'oppression du "nouvel ordre mondial". Une pratique du pacifisme actif direct, un courage évident dans nos prises de paroles, une résistance spirituelle face un monde qui pratique l'occultisme et fait passer les vrais chrétiens pour des illuminés. 

Nous devons aussi apprendre à tendre l'autre joue face à l'oppresseur, car à genoux devant Dieu nous tenons debout devant tout le monde!

Laissons la vengeance à Dieu et occupons nous de nous aimer les uns les autres.

Sur le plan de la médecine de société: Dans ma vision l'artiste étant potentiellement un soigneur de l'esprit, il peut s'il le souhaite, participer

au bien-être du corps sociétale. Être créateur ou diffuseur des savoir-êtres qui nourrissent le bien-être et la sainteté dans le rapport à l'autre et à la société. Valoriser les conceptions de la santé en lien avec Dieu et les outils médicinaux naturels (argiles, plantes, huiles, pratiques sportives, nourriture, prière...). Cela est essentiel dans une société qui fausse nos rapports à la santé car elle s'est vendue aux lobbys pharmaceutiques et au commerce de la santé.

Sur le plan Economique: Nous acceptons le présent et le système économique de l'art d'aujourd'hui, cependant nous oeuvrons pour l'avenir

à développer d'autres branches du marché dans la légalité:

- Le marché de l'atelier qui est celui de l'achat direct dans le lieu de création.

- Le marché One-to-One qui est le marché internet des gens qui souhaitent acheter une oeuvre publiée en ligne. 

- Le marché des galeries d'ateliers (galerie ou espace d'exposition directement lié au lieu de création de l'artiste).

- L'échange de biens et de services de type troc.

Ex: une oeuvre en échange d'aide à la réfection d'un atelier, une performance en échange d'un lieu d'exposition, une consultation d'idées créatives

en échange d'une aide médiatique, un workshop en entreprise en échange de matériel de création etc.

- Le marché populaire qui est dirigé vers les amateurs d'arts qui ont des budgets modestes à investir dans une oeuvre d'art. 

Ex: Dessin, Pochoirs, Sculpture à des prix accessibles

- Innovons!!!!

NOUS SOMMES LA VIE

     

      Historiquement nous sommes arrivés à un moment charnière de l'Histoire, si la roue tourne l'avenir est à nous dixit le Rap français,

et je dirais même nous sommes le présent. À nous de choisir ensemble le sens que nous allons impulser au temps. Cela déplaise aux impies,

Dieu est toujours vainqueur, il décide qui gagne et qui perd, car c'est lui qui crée le champ de bataille et la force de la pierre de David face au front

de Goliath. 

La déontologie est étymologiquement, par extension, un enseignement de la morale de l'art médical comme une partie de la formation professionnelle

du médecin selon la définition un traité de sociologie des années 70.

 

C'est donc dans une vision de l'artiste-soigneur que je propose le serment de Sincérité.
 

Appliquer le terme de déontologie à un métier d'origine artistique a pour but de re-spiritualiser la pratique artistique et le domaine culturel;

de rappeler la vocation morale et psycho-sanitaire des artistes. Le fait que notre Art éveil au domaine spirituel est une de nos forces principales,

nous refusons de faire de nos pratiques artistiques un vulgaire divertissement. 

Face à l'immoralité générale des corps de métiers comme la finance, la banque, la politique, le commerce; selon moi, les artistes se doivent d'inspirer

une nouvelle voix. Quand j'étais un enfant je souhaitais devenir artiste car ils m'inspiraient une possibilité d'un monde meilleur et je veux transmettre

cet espoir aux nouvelles générations! Ma proposition déontologique re-configure l'art de classifier les branches de la science et de l'art vers le centre,

le tronc commun, le coeur des choses, la connaissance de Dieu et de l'Amour! Unir nos savoirs et nos pratiques pour construire avec Dieu auprès

de nous et en nous. Sortons des boîtes de la spécialisation des corps de métiers et soyons ouverts pour bâtir ensemble un édifice commun et Divin. 

En tant que disciple du Christ, Homme, Artiste, Prêtre de rue, Fils de Dieu, il me semble essentiel de proposer de créer ensemble une nouvelle déontologie de vie! L'évolution de l'Homme se dessine ensemble, c'est la fin des barrières et des cloisons. Je fais partie de ceux qui pensent que les évolutions Humaines, Culturelles, Sociales, Politiques et Scientifiques doivent être basés sur l'Amour Parfait comme force vitale.

 

A l'ère des drones, du tracking g.p.s, de la mondialisation, des OGMs, du clonage et de la déshumanisation, le réveil est essentiel! 

J'appelle le monde entier, le monde antillais, les artistes, les thérapeutes, les humains, à des pratiques de soin et de création qui respectent l'Homme

dans sa globalité, dans son rapport à Dieu et son environnement. Quand les potentiels, la santé, le libre arbitre, la culture, la psychologie et la vie

des plus fragiles est en jeux, faire des choix éclairés et conscients est urgent. 

Ainsi, je propose à travers mon oeuvre de vie que j'espère universelle de créer ensemble de nouvelles pratiques artistiques, sanitaires et spirituelles inspirées du christianisme primitif et de certains aspects de la sagesse des peuples en harmonie avec la Création. Le rapport à Dieu, à nos prochains,

au vivant, à la morale, au bonheur et à la foi sont pour moi au coeur de la sainteté. Sur mon chemin de vie s'est présenté le Christ et l'Amazonie.

Je suis donc le chemin du fils de l'Homme qui fait de nos vies une prière, tout en étant attentif aux leçons harmonieuses de tous les peuples. 

De façon inattendue mon exploration du chamanisme a éclairée ma foi chrétienne et ma foi chrétienne me permet aujourd'hui de m'adresser aux animistes

avec Amour.

Unissons nous dans l'Amour et la Paix dans un monde ou l'athéisme amoral devient violence et l'homme aveugle voue un culte à l'argent, 

la foi Chrétienne et l'animisme ont des points communs essentiels qui nous appellent à voir au delà des mensonges du monde matérialiste:

- La foi en un Dieu créateur de toute chose qui s'est nommé YAHOWÉ pour nous, appelé Grand-Esprit chez certains animistes ou The Great Father.

- L'existence de forces surnaturelles bonnes et mauvaises ayant une forme de conscience qui interagissent avec l'être humain (Dieu, Anges, Démons etc...)

- L'importance de la propagation du vivant et de la complémentarité homme-femme.

- Le respect comme la loi naturelle qu'évoque Saint-Paul dans Romains 2:14, une harmonie spirituelle morale inscrit dans l'existence même du vivant.

- La foi en l'âme comme une essence importante et intégralement spirituelle de l'existence et de la vie de l'Homme.

- L'existence d'autres dimensions spirituelles que celle que nous percevons a priori.

- L'inexistence stricte de la mort car l'issue de notre vie appelle à un jugement et une autre étape.

Bien qu'il existe de nombreuses différences entre les peuples animistes et les peuples judéo-chrétiens nous avons de vrais points communs,

nous sommes parents, cousins ou frères car nous sommes tous issus du même Arbre généalogique d'Adam et Eve renouvelé en Jésus-Christ! 

Les histoires, les sagesses et les philosophies s'abreuvent entre elles quand elles se dirigent vraiment vers l'Unité.

Ainsi, je propose d'éprouver l'objectif d'une nouvelle déontologie à destination des créateurs, artisans, artistes de toutes cultures

qui placent l'importance de la sincérité de l'artiste avant sa rentabilité économique:

Le Serment de Sincérité

Domaine de l'Art

1° L'artiste se doit de dédier ses dons à l'inspiration divine dans une recherche d'unité et d'amour de son prochain avant les attentes des hommes,

de la mode, du marché et/ou du milieu culturel où il évolue.

2° Au-delà du travail de l'ouvrage de conservation, de l'interprétation et de la rénovation du patrimoine culturel, les créations de l'artiste se doivent

de continuer la création divine en vérité, ainsi faire preuve d'une réelle inventivité formelle et éviter les répétitions inutiles.

3° L'artiste pour trouver la place qui lui est réservée déployer sa puissance originelle au sein des communautés, se doit de rendre son art généreux

et accessible à tous par la création dans son cheminement de certaines oeuvres gratuites, de création d'évènements dans des espaces libres

publiques et/ou privées diversifiés avec une pratique tarifaire logique et accessible à toutes les bourses. 

Domaine de l'Esprit

4° L'idée ou l'oeuvre que je partage doit être pesée en conscience de sa portée à travers l'esprit humain et ses conséquences possibles dans le réel.

Je suis responsable d'une partie ce que je donne aux autres, comme l'agriculteur doit savoir quelles graines il plante pour savoir ce qu'il va récolter.

5° L'énergie spirituelle et intellectuelle que je partage recherche l'Amour et l'Unité des Hommes en vérité.

Mon propos artistique dépasse donc la flatterie esthétique d'un milieu ou d'un autre.

6° L'action de soigner spirituellement quelqu'un fait partie de mon essence d'Homme et d'Artiste, elle est gratuite et commence par la Charité.

7° Je suis sincère!

Ce serment a pour but d'offrir simplement un chemin clair pour les générations à venir. Si nous ne définissons plus le sens du métier d'artiste,

le monde va nous faire croire qu'un publicitaire créatif et un artiste-auteur sont similaires. À nous de protéger notre corps de métier et son esprit.

Il s'agit d'être des créateurs réellement libre, en conscience des spiritualités, philosophies et cultures que nous valorisons. 

Cela n'impose pas d'emblée une perfection morale mais la recherche de façon consciente et active! Soyons plus que vainqueurs!

Évitons de devenir des créateurs d'idoles ou des idoles nous-mêmes, évitons de proposer des oeuvres de l'esprit destinés uniquement à une classe sociale hermétique, enfin brisons les chaînes d'un "Art de la bourgeoisie" pour retourner à la création d'un Art universel et transcendant.

J'appelle les créateurs à préserver leur essence vitale et garder une vraie liberté dans les sujets de créations, les formes, les techniques et les lieux

qu'ils utilisent pour offrir une véritable nourriture culturelle et spirituelle à leurs prochains. Lorsque nous créons nous ne sommes ni des fonctionnaires,

ni des salariés, nous sommes des êtres humain formés à l'image de Dieu propageant la vie!

Tandis que j'appelle les soigneurs de toutes classes à se réunir entre spécialistes pour redéfinir humblement et clairement l'essence de leur métier et l'importance de la santé d'un point de vue collectif, cela en excluant l'idée de rentabilité de leur métier et de pression du lobbying pharmaceutique

au profit des vies humaines.

Nous artistes, hommes spirituels et soigneurs qui prenons soins des coeurs, de l'esprit et du corps de l'Homme, unissons nous pour créer demain.

Nos corps de métiers se sont trop éloignés les uns des autres à travers les siècles. Il nous est possible de mener une réflexion, un acte d'Art-Thérapie

éclairé avec les professionnels et le peuple pour restaurer nos liens. Il serait intéressant de définir de nouveaux caps communs d'innovations

pour renouveler nos pratiques et inspirer le meilleur de la vitalité et de la créativité tout autour de nous!